Que faire ?

Les offres et recherches d'emploi, et tout ce qui concerne la formation, les écoles, les stages, la formation initiale, continue, à distance...
Junred
-20 VU
-20 VU
Messages : 6
Inscription : 14 févr. 2019, 19:43

Re: Que faire ?

Message non lu par Junred » 28 févr. 2019, 21:13

Bon... C'est encore moi ! :lol:
Maintenant que le choix des études est fait, il reste l'aspect professionnel à aborder.
En m'engageant dans ces études (BTS Av), dans une école privée, je dois faire un prêt qui me poursuivra sans doute pendant un moment...
Donc je m'interroge sur les débouchés.
J'imagine que les gens sur ce forum sont tous pour la plupart des gens pratiquant dans les métiers du son et j'aimerai avoir des réponses à propos des sujets suivant:

-Des longues études sont-elles à privilégié ?
-L'insertion professionnelle est-elle compliqué post-étude, trouve t-on du travail difficilement ?(peu importe le secteur)
-Quelles peuvent être les tranches de salaires pour débutant ?
-J'ai d'ailleurs entendu parler du statut d’intermittent du spectacle (des infos ?)

Et question qui me paraît importante, où se trouve le boulot :| :lol: ?

Avatar de l’utilisateur
ant_1
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 138
Inscription : 15 avr. 2014, 18:41
Localisation : Neufvilles - Belgique

Re: Que faire ?

Message non lu par ant_1 » 01 mars 2019, 12:50

Junred a écrit :
28 févr. 2019, 21:13
Et question qui me paraît importante, où se trouve le boulot :| :lol: ?
Comme les Beatles, il suffit de traverser la rue :mrgreen:

Junred
-20 VU
-20 VU
Messages : 6
Inscription : 14 févr. 2019, 19:43

Re: Que faire ?

Message non lu par Junred » 01 mars 2019, 17:38

Mais encore ? :lol:
Y'a t-il des points où "le travail" se concentre plus que d'autres ? (Paris, grandes villes ...)

manu_n
-5 VU
-5 VU
Messages : 413
Inscription : 24 oct. 2008, 19:18

Re: Que faire ?

Message non lu par manu_n » 02 mars 2019, 08:07

Bonjour,
sans vouloir te décourager, commencer un parcours professionnel dans le son avec un crédit (juste pour la formation) sur le dos, étant donné la difficulté à s'installer dans ces métiers, ça me paraît risqué. J'espère que tu as bien évalué les risques.

Avatar de l’utilisateur
ant_1
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 138
Inscription : 15 avr. 2014, 18:41
Localisation : Neufvilles - Belgique

Re: Que faire ?

Message non lu par ant_1 » 05 mars 2019, 12:09

manu_n a écrit :
02 mars 2019, 08:07
Bonjour,
sans vouloir te décourager, commencer un parcours professionnel dans le son avec un crédit (juste pour la formation) sur le dos, étant donné la difficulté à s'installer dans ces métiers, ça me paraît risqué. J'espère que tu as bien évalué les risques.
Je ne peux qu'appuyer Manu. Sois-en conscient, c'est un milieu difficile, où les débuts parfois seront très difficiles. Et il y est rare de rouler sur l'or.
Sans compter le nombre d'abandons durant les études (on se rend compte, en découvrant mieux la formation, que ce n'est pas fait pour nous, qu'on n'aime pas cela assez pour en faire son métier de chaque jour...), ou le nombre de nouveaux diplômés qui finalement abandonnent rapidement la profession ou carrément le secteur.

Je ne connais pas du tout les formations en France mais en ce qui concerne la Belgique, ce sont les formations des écoles publiques (IAD, INSAS en francophonie, RITCS dans la partie néerlandophone) avec épreuves d'admission (que je trouve très importantes) et coûts raisonnables (entre 800 et 1600 euros par année, possibilités d'aides financières pour les étudiants en situation économique difficile) qui offrent une excellente formation.

De plus, je ne comprends pas l'endettement pour des études, alors que l'essentiel de ce qu'on apprend, c'est en dehors des écoles, en pratiquant son métier, dans son contexte.
A la limite, des études qui garantiraient un engagement à des postes très vite fort rémunérateurs, je le comprendrais. Mais dans notre cas, cela me semble toujours un peu dangereux.

Pour revenir aux écoles publiques belges avec épreuves d'admission, et donc places peu nombreuses, je trouve que leur logique est bien plus saine.
- On n'endette pas les étudiants, car l'état finance en très grande partie (le coût assumé par l'étudiant ne sert grosso modo qu'à payer l'infrastructure, les salaires étant payés par l'état)
- On a peu d'étudiants, donc on peut garantir une bonne qualité de formation (locaux, matériel, ratio professeurs/étudiants ...) sans que cela ne coûte trop cher.
- Donc on sort peu de diplômés, aussi pour éviter de ne pas trop trop saturer le marché (qui l'est déjà).
- La petite difficulté d'entrer est déjà une première épreuve dans leur parcours de vie (et vie professionnelle) et sert à sélectionner les plus motivés, ceux qui ont une maturité suffisante, une sensibilité et curiosité artistique naissante, un besoin d'expression... Ces épreuves ne sont d'ailleurs pas des fins en soi, beaucoup s'y présentent, ne sont pas pris. Certains reviennent et finissent par être pris.
- On crée une bien plus grande diversité au sein des étudiants : de tous bords, de tous horizons, avec un panel socio-économique bien plus large que dans les écoles très chères.
- De toutes façons, la suite des études est également difficile, certains étudiants sont laissés sur le carreau en cours de route
- A la sortie, on a un peu préparé les étudiants à la suite, encore plus difficile...

studio CP
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 142
Inscription : 08 août 2018, 11:01
Localisation : LILLE
Contact :

Re: Que faire ?

Message non lu par studio CP » 09 mars 2019, 17:35

De mon point de vue, Il faut absolument que tu évites le prêt. Autant pour des études d'ingénieur en informatique ou d'autres professions qui ont le vent en poupe, tu peux te permettre de démarrer avec un compte négatif car tu trouveras du travail facilement, autant pour des études d'ingénieur du son ça me semble un pari beaucoup trop audacieux au vu du marché actuel.

Dans les formations "gratuites" tu as le BTS AV ou l'université.

Garde à l'esprit qu'un métier s'apprend surtout en pratiquant. Et c'est encore plus vrai pour le son qui réclame beaucoup d'expérience pour éduquer l'oreille à reconnaître des fréquences et des intensités.

J'ai hérité de mon père une expression que j'apprécie particulièrement pour illustrer ce propos : " ça fait 30 ans que je regarde des westerns à la télé et pourtant je suis incapable de monter à cheval". Quelques heures de cours et de TP ne t'apprendrons pas à égaliser un son correctement. Tout comme obtenir un permis de conduire ne fait pas immédiatement de toi un bon conducteur.

J'ai bien conscience qu'obtenir un diplôme est rassurant, mais au delà du schéma conventionnel, rien ne t'empêche de t'inscrire à ta mission locale (si tu as moins de 25 ans), de demander une convention et de faire des stages dans différentes entreprises. Sur un CV ça aura beaucoup plus de poids aux yeux du professionnel, que l'école que tu auras faite.

Donc pour résumer : une formation courte et gratuite en son + surtout beaucoup de stages.

Bonne chance à toi, lorsqu'on est passionné, ça finit toujours par payer.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 44 invités