Mixage d'un court métrage destiné aux festivals

Théorie et pratique du mixage cinéma, télé, radio, théâtral, événementiel, et multimédia (internet et jeu vidéo), du mono au multicanal.
Avatar de l’utilisateur
Nekhos
-20 VU
-20 VU
Messages : 37
Inscription : 06 juil. 2015, 10:11
Localisation : Montpellier
Contact :

Mixage d'un court métrage destiné aux festivals

Message non lu par Nekhos » 14 févr. 2017, 13:36

Amis du son, bonjour :D

J'ai besoin de votre aide car je suis dans un petit questionnement... Je travaille sur un court métrage d'animation destiné à être envoyé dans des festivals. J'ai comme tâche de créer le sound design puis de faire le mixage. Le sound design ça va, par contre je doute pour le mix (pour les salles..). Initialement avec le réal on avait prévu qu'un seul mixage mais je doute maintenant.

C'est un court plutôt hybride car il est quasiment à la frontière entre clip musical et court métrage. Pour résumer, la musique serait de type "Justice", c'est genre de musique avec un kick régulier qui envoie pas mal de basses et de loudness. Le but du court métrage est que ça envoie. Ca dure 5 minutes, une petite intro calme au début, et une pause de une minute au milieu. Autrement il y aura de la musique quasiment tout le long.

J'ai prévu de mixer quelque chose d'assez fort pour internet, quelque chose qui envoie de la patate en gros. Dans l'idée, il y a le clip de Justice "Stress" qu'on aime bien car il y a pas mal de passages où on entend du son (autre que de la musique en gros). Avec le réal', on tient ça comme référence. L'idée nous plait (je vous remet le lien ici au cas où : https://youtu.be/QWaWsgBbFsA)

Voilà ma question : est-ce que je risque pas de faire exploser les salles de cinéma avec un mix "internet" ? (...ça serait con de faire saigner les oreilles des gens :mrgreen: ). Qu'est-ce que ça donnerait si on passait le clip "Stress" dans un festival ? Ai-je intérêt à faire deux mix ? Car d'un autre côté, je me dis que ça doit être monnaie courante, des mixages pas forcément "ciné" pour des courts métrages qui sont diffusé en salles, dans des festivals...

Quoi qu'il arrive, mon (mes) mix(s) sera(ont) stereo. Quelqu'un aurait il déjà expérimenté ce genre de situation ? Je vais bientôt avoir la liste des festivals où le court sera envoyé, je prévois déjà de les contacter et leur demander. Je préfère prendre un peu d'avance en vous demandant ici :D

Merci beaucoup à vous :fleurs:
Nicolas
http://nicolas-martigne.info/

François
-20 VU
-20 VU
Messages : 27
Inscription : 09 déc. 2005, 19:29

Re: Mixage d'un court métrage destiné aux festivals

Message non lu par François » 14 févr. 2017, 13:54

Salut tu peut prévoir le passage en audi cinema sinon ça risque d'être la loterie :-)

Avatar de l’utilisateur
Brotools
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 1661
Inscription : 28 avr. 2012, 18:17
Localisation : paris
Contact :

Re: Mixage d'un court métrage destiné aux festivals

Message non lu par Brotools » 14 févr. 2017, 16:42

Si tu te bases sur un mix musique pour une projo ciné, tu cours à la catastrophe.
Pour info, les mixs musiques d'aujourd'hui dépassent très très allègrement les -16LUFS (intégré), valeur max récemment recommandée par différents acteurs du secteur musical.
En cinéma, je m'étais amusé à mesurer en loudness certains des mixs que j'avais réalisé et, même sur des trucs assez costaud, j'atteignais rarement plus de -23-22LUFS. Les films "normaux" tournaient autour de -25LUFS et les plus silencieux descendaient parfois à -31...
Donc au delà de -20, je pense qu'on touche déjà à l'insoutenable... Sans compter qu'il n'y a pas que le niveau mais aussi la dynamique qui compte, or, pour le type de musique que tu évoques, la dynamique est souvent proche du néant, ce qui rendra l'écoute cinéma encore plus insoutenable.

Ceci étant dit, dans la plupart des festivals, les mixs sont "normalisés" avant (ou pendant...) projection, les niveaux étant généralement très très disparates (ça va du mix fait en audi' par un pro, au truc mixotté sur FCP)...

Avatar de l’utilisateur
Papalou
+2 VU
+2 VU
Messages : 2066
Inscription : 18 mars 2005, 19:32

Re: Mixage d'un court métrage destiné aux festivals

Message non lu par Papalou » 14 févr. 2017, 17:08

Brotools a écrit :Ceci étant dit, dans la plupart des festivals, les mixs sont "normalisés" avant (ou pendant...) projection, les niveaux étant généralement très très disparates (ça va du mix fait en audi' par un pro, au truc mixotté sur FCP)...
Euh… Dans les très gros festivals peut-être ? Sinon c'est plutôt on met le CP à 4.5 ou à 5 pour pas se faire surprendre par les mixages faits avec les pieds, sauf si le mixeur et/ou le réal ont beaucoup insisté pour que le CP soit à 6.5 ou 7 parce que le mixage a été fait correctement (ce qui n'empêchera pas le projectionniste de quand même souvent vérifier avant s'il a le temps…).
Batterie de cuisine Lagostina - Mixeur Kenwood - Four Sauter - etc...

Jan
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 604
Inscription : 01 avr. 2009, 18:43

Re: Mixage d'un court métrage destiné aux festivals

Message non lu par Jan » 14 févr. 2017, 18:31

Pourquoi ne pas simplement demander le niveau LUFS intégré du film avant la diffusion ?
"i am not young enough to know everything" Oscar Wilde

Avatar de l’utilisateur
Maxwyme
L'équipe SDO
L'équipe SDO
Messages : 595
Inscription : 16 févr. 2009, 01:05

Re: Mixage d'un court métrage destiné aux festivals

Message non lu par Maxwyme » 14 févr. 2017, 18:38

Bah après... c'est en passant du studio à la salle qu'on apprend, avec toutes les mauvaises surprises qui vont avec! Je te recommande de suivre les indications de BroTools en terme de niveau cependant, sous peine de véritable attentat sonore hahaha. Ah, et quand tu es dans ce genre de situation de travail, évite les projets trop exigeants car ça pourrait te retomber dessus... Toujours être bien clair avec le client qui ne prend pas la peine de relire son projet sur une diffusion adaptée!

Avec l'expérience tu sauras appréhender les différences de la salle et les précautions à adopter, mais effectivement ça ne remplacera JAMAIS une relecture peinard en audi !

Avatar de l’utilisateur
Nekhos
-20 VU
-20 VU
Messages : 37
Inscription : 06 juil. 2015, 10:11
Localisation : Montpellier
Contact :

Re: Mixage d'un court métrage destiné aux festivals

Message non lu par Nekhos » 15 févr. 2017, 06:10

Merci pour vos précieuses réponses...j'ai bien fait de poser la question ici. J'ai discuté un peu plus longtemps avec mon réal hier et il m'a dit : "bah pour le seul court métrage que j'avais distribué, les festivals me demandaient juste un fichier vidéo normal, de type h264 souvent. En général ils s'en fichent du son.."
Ce qui prouve bien qu'il n'y a pas de requis, à mon avis ça doit être freestyle dans les festivals ; la composante "Loterie" doit être de la partie comme tu dis François :lol: Un mix qui casse les oreilles va juste porter préjudice au film, l'empêcher de remporter un prix, si il en mérite un, par exemple je suppose !
Brotools a écrit :En cinéma, je m'étais amusé à mesurer en loudness certains des mixs que j'avais réalisé et, même sur des trucs assez costaud, j'atteignais rarement plus de -23-22LUFS. Les films "normaux" tournaient autour de -25LUFS et les plus silencieux descendaient parfois à -31...
Donc au delà de -20, je pense qu'on touche déjà à l'insoutenable...
Merci beaucoup pour ta réponse Brotools :D Ça ne mange pas de pain, je vais faire un mix autour de -25LUFS ; c'est ce qui parait le plus judicieux. je suis content d'avoir posé cette question, maintenant je suis fixé.
Papalou a écrit :Dans les très gros festivals peut-être ? Sinon c'est plutôt on met le CP à 4.5 ou à 5 pour pas se faire surprendre par les mixages faits avec les pieds, sauf si ...
Hello Papalou, qu'entends tu par "CP" ? Je t'avoue que je vois pas du tout ce que c'est :?
Jan a écrit :Pourquoi ne pas simplement demander le niveau LUFS intégré du film avant la diffusion ?
J'ai envoyé un mail hier, je compte bien récupérer les infos auprès des gens concernés..!
Maxwyme a écrit :Je te recommande de suivre les indications de BroTools en terme de niveau cependant, sous peine de véritable attentat sonore hahaha
Vos réponses me font me dire que j'ai bien fait de poser la question ici :mrgreen: Cheers les gens du son, je suis bien content ! :D
http://nicolas-martigne.info/

François
-20 VU
-20 VU
Messages : 27
Inscription : 09 déc. 2005, 19:29

Re: Mixage d'un court métrage destiné aux festivals

Message non lu par François » 15 févr. 2017, 09:44

RECOMMANDATION CST RT 013 pour infos

Avatar de l’utilisateur
Papalou
+2 VU
+2 VU
Messages : 2066
Inscription : 18 mars 2005, 19:32

Re: Mixage d'un court métrage destiné aux festivals

Message non lu par Papalou » 15 févr. 2017, 11:27

Nekhos a écrit :
Papalou a écrit :Dans les très gros festivals peut-être ? Sinon c'est plutôt on met le CP à 4.5 ou à 5 pour pas se faire surprendre par les mixages faits avec les pieds, sauf si ...
Hello Papalou, qu'entends tu par "CP" ? Je t'avoue que je vois pas du tout ce que c'est :?
Le CP650 ou CP750 ou CP850 (il y a des modèles plus anciens mais ça devient rare de les trouver en absence de projecteur 35mm), processeur son de chez Dolby présent dans la plupart des cinémas et salles de projection, ou un équivalent d'une autre marque comme le Trinnov Ovation.
Lorsque le fader du processeur est réglé sur "7" (l'unité de mesure étant ici la patate, sur une échelle de 0 à 10), si la salle est correctement réglée, ton mixage est diffusé au niveau auquel il a été mixé en auditorium (si lui-même est aussi correctement réglé). Comme beaucoup de films d'actions et de publicités cassent les oreilles et font fuir les spectateurs, la plupart des projectionnistes ont l'habitude de mettre le processeur entre 4 et 5.5 sans même se poser de question, soit une atténuation comprise entre 5 et 10dB.

EDIT : par rapport au contenu sonore du film , j'aurai tendance à dire qu'il vaudrait mieux ne pas aller au-delà de -27/-28 LUFS à vue de nez, mais rien ne remplace un passage en auditorium ou une projection de contrôle dans une salle bien calibrée… Avec le processeur réglé à 7. Et mettre une étiquette sur le DCP et sa boîte pour dire au projectionniste que le film a été mixé pour être projeté avec le processeur réglé sur 7.
Batterie de cuisine Lagostina - Mixeur Kenwood - Four Sauter - etc...

Avatar de l’utilisateur
Brotools
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 1661
Inscription : 28 avr. 2012, 18:17
Localisation : paris
Contact :

Re: Mixage d'un court métrage destiné aux festivals

Message non lu par Brotools » 15 févr. 2017, 11:47

Oui, attention, les niveaux que je donnais plus haut n'ont aucune valeur absolue. Ca dépend bcp du type de film (action, intimiste, ...) et ça va énormément varier selon qu'il y a bcp de dialogues ou peu...
Et bien penser à travailler les fréquences agressives à l'oreille (utilisation de déesseurs sur les voix notamment) car à 85 dBSPL, ce type de son peut vite devenir insupportable.
Si tu bosses dans un studio type home studio ou équivalent, essaie de travailler autour de 80-82dBSPL, ça limitera un peu les risques de faire n'importe quoi...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Majestic-12 [Bot] et 37 invités