Niveau "informatif" du montage son cinéma (LKFS)

Théorie et pratique du montage parole et son, et de la création sonore (sound design).
wf
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 1024
Inscription : 18 mai 2007, 18:04

Message non lu par wf » 11 janv. 2011, 11:44

r-sd a écrit :Je n ai jamais utiliser d outils annexe pour mesurer mes niveau en montage son. Suis-je fou ?
Vous ne parlez pas de la même chose :whistle:
Dupont parle de Montage et prémixage des Dialogues et toi de Montage son !
Et les mesures en LKFS short term ne sont toujours facile à appréhender ou interpréter ou commenter
Dison que pour le Monteur/Mixeur (une nouvelle race de techniciens de surface), utiliser les outils de Loudness permet de mieux cerner les contraintes du mixage final, même pour le cinéma ! même quand on est un fan du pueril "macho mix" :dm1000:

Dupont
+2 VU
+2 VU
Messages : 2958
Inscription : 26 mai 2007, 17:15
Contact :

Message non lu par Dupont » 11 janv. 2011, 15:16

Voilà, c'est ça. :wink:
C'est clairement principalement pour le montage dialogues que ça me sert et, indirectement, pour le montage son quand je fais les deux (ce qui est le cas en l'espèce), même s'il est clair qu'une fois la parole "à niveau", le reste coule tout seul.
Et je crois que c'est d'autant plus utile qu'on nous demande de plus en plus de livrer des montages paroles proches d'un premier premix... avant le premix.
Réduction des budgets et donc du temps oblige.
Sans compter que pour une mise à niveau, disons une "mise à plat" pour reprendre le vocabulaire "musical", le monteur dialogue et ses mains dans le cambouis du PT (ou autres) est assez bien placé pour faire ça.
Encore faut il qu'il aie qqls notions de mix... :wink:

Avatar de l’utilisateur
r-sd
-10 VU
-10 VU
Messages : 189
Inscription : 28 oct. 2010, 04:14
Contact :

Message non lu par r-sd » 11 janv. 2011, 20:02

wf a écrit :
r-sd a écrit :Je n ai jamais utiliser d outils annexe pour mesurer mes niveau en montage son. Suis-je fou ?
Vous ne parlez pas de la même chose :whistle:
Dupont parle de Montage et prémixage des Dialogues et toi de Montage son !
Et les mesures en LKFS short term ne sont toujours facile à appréhender ou interpréter ou commenter
Dison que pour le Monteur/Mixeur (une nouvelle race de techniciens de surface), utiliser les outils de Loudness permet de mieux cerner les contraintes du mixage final, même pour le cinéma ! même quand on est un fan du pueril "macho mix" :dm1000:

Oui effectivement c est bien ce qui me semblait, l utilisation de ces outils me parait logique avec des paroles, j avais du mal a piger le coup de montage son, j ai surement lu un peu vite la description de Dupont.
Ceci dit moi je suis super super pas fan du macho mix de mon boss ! Tu as donc aussi lu un peu trop vite ma phrase, ou alors p****n ca y est je sais plus m exprimer dans la langue de moliere.
Je suis certainement contre, surtout pour les effet. Je vois pas du tout l interet d avoir une super dynamique en cine si c est pour tout coller en au plafond avec tout les comp au taquet en permanence sur mes track d effet.
Sur notre dernier long je me suis discretement boucher les oreilles pendant la car chase / fusillades, car notre supervising est tout simplement malade... y a pas de mot !

Merci pour la rectif en tout cas. Ah, que les dialogues me manquent .....

Avatar de l’utilisateur
Dorian
Fondateur
Fondateur
Messages : 14403
Inscription : 17 juin 2003, 18:21
Localisation : Clamart
Contact :

Message non lu par Dorian » 11 janv. 2011, 22:02

Perso je ne vois pas l'interêt d'utiliser une mesure loudness en mix ciné, et encore moins en montage son ou parole, mais c'est que moi. Cette mesure de loudness est là pour la diffusion de programmes à la queue-leu-leu, pour harmoniser les niveaux "perceptifs". En long métrage (one shot), ça n'a pas de sens AMHA.
Certes il y a ensuite des versions DVD et TV, mais là si le mix est bien maitrisé en amont ça passe malgré tout, et en général y'a de toute façon remix (et pour cause, pas la même calibration / courbe iso, bass management, etc.), donc.
Just my 2 cents d'euros.

Bye.

Avatar de l’utilisateur
pfm
-10 VU
-10 VU
Messages : 116
Inscription : 27 juil. 2007, 02:48
Contact :

Message non lu par pfm » 12 janv. 2011, 00:06

Perso, j'utilise que mes oreilles (pays pauvre!) et, comme dit Dupont, ça suffit pas vraiment quand on est à l'intérieur des séquences...
Une petite lecture d'une bobine (le matin) me permet de remettre un peu les choses en ordre... sauf quand il faut en même temps préparer un DVD pour les sélections...
Pour moi donc (en 5.1, 25m carré, écoutes et écran 110cm à 2,5m): 83 dB, et pas vraiment de surprise en audi, à part l'espace, bien sûr!
Mais j'aimerais bien tester les DMM2 et consorts...

Dupont
+2 VU
+2 VU
Messages : 2958
Inscription : 26 mai 2007, 17:15
Contact :

Message non lu par Dupont » 12 janv. 2011, 00:09

Rien à voir avec la "compatibilité" du mix ciné avec le DVD ou le TVHD, si ce n'est que l'idée est ici de "détourner" un outil effectivement prévu pour ces supports pour évaluer le niveau d'un montage paroles/son, histoire de s'assurer au maximum qu'on est proche de la bonne fenêtre (en niveau global) pour un meilleur confort du mixeur par la suite (éviter d'avoir à baisser/monter globalement tout un montage de plusieurs dB).

Mais bon, oublions, oublions, je sens que le monde n'est pas prêt... :whistle:

Avatar de l’utilisateur
sam
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 520
Inscription : 30 août 2004, 15:47

Message non lu par sam » 12 janv. 2011, 11:32

Même si je n'ai pas encore eu l'occasion de faire du montage son ciné, je serai tenté de rejoindre la démarche de Dupont, car le temps de travail en audi étant tellement compté, je me dit que quitte à faire des niveaux autant qu'il soit plutôt dans la fenêtre... enfin un niveau moyen et linéaire sur l'ensemble du montage.
Comme ça tout le temps et l'énergie du mixeur sera centré sur le travaille de mixage et pas de faire des niveaux. Si il baisse le son moyen sur une partie du mix, se sera un vrai choix de mix d'éloigner cette source et pas une mise à niveau toute bête.

Le seul film que j'ai monter et pas mixé, j'ai fais les niveaux avec un repère de "pseudo loudness" du RTW, tout était cohérent sur la longueur (un peu plat probablement) et le mixeur a véritablement apprécié de ne faire que du mixage (et de ne pas être pompier), si il touchais au montage son c'était par choix (avec réal, ou trouvait ça bizarre) et pas par nécessité.

Après ce qui compte surtout, AMHA, c'est d'être cohérent sur la longueur.

Dupont
+2 VU
+2 VU
Messages : 2958
Inscription : 26 mai 2007, 17:15
Contact :

Message non lu par Dupont » 12 janv. 2011, 17:05

Oui, d'autant qu'il est souvent "délicat" de monter/baisser dans PT des dizaines de pistes contenant moultes automations.
Quant au trim, je m'en méfies comme de la peste quand ça touche à bcp d'automations (notamment problème des régions déjà à +12dB qui ne bougeront pas si on monte globalement tous les niveaux...).
Et le faire à la console, c'est perdre une partie de la course du fader, ce qui est toujours un peu galère pour un mixeur (en tout cas, perso, j'aime pas trop...).

Avatar de l’utilisateur
TNT
-10 VU
-10 VU
Messages : 235
Inscription : 19 févr. 2008, 10:40

Message non lu par TNT » 12 janv. 2011, 17:15

oui ou il faut passer par un VCA par stem, en plus de l'auxilaire

Dupont
+2 VU
+2 VU
Messages : 2958
Inscription : 26 mai 2007, 17:15
Contact :

Message non lu par Dupont » 12 janv. 2011, 17:56

En cinoche, y'a pas trop d'auxiliaires, c'est plutôt du Masters avec moultes sorties physiques (in the console).
Et les VCA, c'est pareil, je sais pas, j'aime pas trop quand ça concerne un grand nombre de pistes avec bcp d'autom'... J'me dis qu'en terme de traitement interne et de sommation, c'est pas ce qu'il y a de + simple à géré pour PT.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 46 invités