Niveau "informatif" du montage son cinéma (LKFS)

Théorie et pratique du montage parole et son, et de la création sonore (sound design).
Dupont
+2 VU
+2 VU
Messages : 2958
Inscription : 26 mai 2007, 17:15
Contact :

Niveau "informatif" du montage son cinéma (LKFS)

Message non lu par Dupont » 10 janv. 2011, 13:50

Hello,

Finalisant actuellement le montage paroles et son d'un film pour le cinoche, je me repose une question que je me suis déjà posée par le passé sans forcément trouver une réponse "définitive".

Aimant bien essayer de livrer un montage qui se "tienne" certes en niveau relatif ("stems" les uns par rapport aux autres) mais aussi en niveau "absolu" ou "global", j'ai pris l'habitude, en plus de la mesure Full Scale d'un crête mètre, d'utiliser le Dolby MM2 qui fournit tout un tas de précieuses infos.
Seulement voilà, le niveau en cinoche étant "libre", Fullscale quoi, il n'y a pas à proprement parler de recommandation de niveau en LKFS (contrairement à la TVHD).

Ceci étant dit, j'ai le sentiment d'arriver toujours peu ou prou au même résultat, à savoir (c'est une moyenne) un niveau "infinite All" (hors Dial intelligence) dans les -27 et d'environ -26 pour le "Dialogue Infinite".
Est ce que d'autres ici ont pu noter des mesures similaires (ou autres)?...

Je précise qu'il s'agit généralement de films français assez axés sur la parole et ne donnant pas dans le BOOM-BOOM_WiiiIIIiish-WooOOOsh...

dasound
-2 VU
-2 VU
Messages : 927
Inscription : 29 mars 2005, 22:12

Message non lu par dasound » 10 janv. 2011, 18:38

Hello,

Travaillant aussi sur le même genre de projet, je me retrouve aussi autour de -27 sur le DMM2 pour avoir une bonne sensation.
Benjamin Rosier - La Puce a l'Oreille

Dupont
+2 VU
+2 VU
Messages : 2958
Inscription : 26 mai 2007, 17:15
Contact :

Message non lu par Dupont » 10 janv. 2011, 19:07

Merci pour ce premier retour. :wink:

Avatar de l’utilisateur
losket22
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 77
Inscription : 23 juin 2008, 23:20
Contact :

Message non lu par losket22 » 10 janv. 2011, 19:30

En fait, avant de savoir à quel niveau je me trouve sur le DMM2, je chercherai plutôt à savoir si mon écoute est bien calibré (Homogène en façade) et surtout à quel niveau (Pression acoustique) elle est réglée. Sachant que dans un audi cinoche on règle l'écoute (en général) à 85 dB par canal sur la façade et 82 dB pour les arrières.
Cela m'interesserai de savoir à quel niveau vous écoutez en salle de montage ?? 82, 80, ou autre ???
En fait, au fur et à mesure que j'écris, je ma demande à quoi cela vous sert de mesurer avec le DMM2, surtout pour du cinoche !!! (Pour un master 5.1 ou 2P Dolby E, je comprend, mais là ??)

Je suis tout ouïe ... Sans vouloir vexer personne bien-sur :lol: :lol:

C.

Dupont
+2 VU
+2 VU
Messages : 2958
Inscription : 26 mai 2007, 17:15
Contact :

Message non lu par Dupont » 10 janv. 2011, 19:38

Pour moi, travailler à un niveau d'écoute fixe est impossible, surtout sur des délais de 4 à 8 semaines de boulot.
Quant au niveau préconisé, j'me marre, même le 79 ("TVHD") est intenable sur la longueur à moins de ne pas avoir peur de finir sourd comme pas mal de "collègues".
Donc, oui, en ce qui me concerne, même si je connais bien mon niveau d'écoute, le DMM m'est utile en complément et me permet de ne pas avoir à systématiquement remonter ou baisser tout mon montage ou premix (selon les cas) de 2 à 3dB une fois arrivé en audi.
Et pour moi même avoir eu à mixer des montages issus de collègues, je n'ai pas souvenir d'avoir eu une seule fois un montage dont le niveau était "raccord" avec celui de l'audi...
Comme quoi, mesurer de temps à autre n'est peut être pas si idiot que ça.

lergut
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 244
Inscription : 21 sept. 2008, 00:15
Localisation : Meudon 92

Message non lu par lergut » 10 janv. 2011, 20:58

Dupont a écrit :
krr a écrit :Les questions basiques comme celles que tu poses sont plus du registre d'audiofanzine.
Elles sont aussi et avant tout du registre du mode d'emploi comme ça avait déjà été évoqué...

Avatar de l’utilisateur
losket22
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 77
Inscription : 23 juin 2008, 23:20
Contact :

Message non lu par losket22 » 10 janv. 2011, 22:03

krr a écrit:
Les questions basiques comme celles que tu poses sont plus du registre d'audiofanzine.

Elles sont aussi et avant tout du registre du mode d'emploi comme ça avait déjà été évoqué...
Je ne vois pas bcp le rapport avec la discussion en cours et le mode d'emploi du Tools :!: :!:

Néanmoins, je comprends complètement qu'écouter avec des enceintes de proximité pendant toute une journée soit fatiguant... Passant les miennes en audi de mix ou en enregistrement (synchro ou bruitage) je connais un peu le phénomène :?

Maintenant, la question que je me pose est la suivante :
Le DMM2 est il le meilleur outil ??
Une autre :
Une écoute bien réglée est agréable ne suffit-elle pas à envoyer un beau montage son au mix ?

C'est Tout...

Cordialement

C.

Avatar de l’utilisateur
tronchdam
-20 VU
-20 VU
Messages : 35
Inscription : 29 mars 2007, 21:13
Localisation : Paris 17è

Message non lu par tronchdam » 11 janv. 2011, 00:58


Pour moi, travailler à un niveau d'écoute fixe est impossible, surtout sur des délais de 4 à 8 semaines de boulot.
Quant au niveau préconisé, j'me marre, même le 79 ("TVHD") est intenable sur la longueur à moins de ne pas avoir peur de finir sourd comme pas mal de "collègues".
Je dirais même que la sensation de niveau dépend du nombre de gens dans la pièce.
Perso, je met un peu plus fort quand le réal est à coté, sinon je ne retrouve pas mes petits.

Sinon, pour le niveau des paroles, je me repère au VU mètre (dans protools, c'est celui du surroundscope) (entre -7 et +3 dBVu, mais bien sûr, ça dépend, si les gens hurlent, je laisse passer au dessus, on compressera plus tard). ça me parait convenir en général...

Dupont
+2 VU
+2 VU
Messages : 2958
Inscription : 26 mai 2007, 17:15
Contact :

Message non lu par Dupont » 11 janv. 2011, 01:32

losket22 a écrit : Maintenant, la question que je me pose est la suivante :
Le DMM2 est il le meilleur outil ??
Sachant qu'il "simule" un niveau d'écoute ou plutôt de perception (Loundness), même si je fais là un grossier raccourci, je le trouve effectivement plus fiable qu'un peak-mètre.
Il présente également l'avantage de travailler sur une moyenne dans le temps, ce qui évite de trop regarder la ballistique.
Le True peak (depuis la V2) n'est pas inintéressant non plus je trouve.

Je n'ai qu'à moitié confiance dans le calibrage de l'écoute par rapport au ressenti qu'on peut en avoir (fatigue, adaptation progressive de l'oreille à encaisser les hauts niveaux au fil de la journée, position face à l'écoute, etc...) et, à nouveau, j'ai du mal à conserver le même niveau en permanence (surtout sur des scènes bruyantes).

Maintenant, je répète que c'est un outil de plus que j'utilise généralement à deux-trois moments sur l'ensemble de la période du montage ou de la prépa' de mix (principalement au tout début, pour caler une "référence", et à la fin, pour vérifier où j'en suis) et que ça ne sert qu'à me confirmer que je suis dans la bonne "fenêtre".
Pas plus, pas moins.

Avatar de l’utilisateur
r-sd
-10 VU
-10 VU
Messages : 189
Inscription : 28 oct. 2010, 04:14
Contact :

Message non lu par r-sd » 11 janv. 2011, 03:16

Salut,

Je n ai jamais utiliser d outils annexe pour mesurer mes niveau en montage son. Suis-je fou ?
Ceci dit ma configuration est plutot ideale. Pour ma part j'ai l impression que des ecoutes, disons a mi chemin entre des enceintes de proxi et un audi, reste quand meme l ideal pour pas avoir de surprise non, si elle sont bien calibre ??
Personnellement je monte depuis 8 mois sur un systeme 5.1 Miller and Kressel a base de ca http://www.mksoundsystem.com/propages/mkprof_2510p.htm
, et je monitor a 82db systematiquement, car je sais que ca me pousse a monter mes level, ce qui est une bonne chose car mon supervising sound editor dans tout les cas de figure est un fan de "macho mix".

Resultat des courses, je n ai absolument jamais, et c est tout a fait incroyable, eu la moindre surprise lorsque que j ecoute mon boulot et l'assiste au premix. Quant a mes collegue dans les salles voisines qui coupe leurs effets sur des saloperie dans le genre Blue Sky et autre 5" a la mors moi le noeud, il sont systematiquement dans l anticipation de comment ca pourrait sonner dans l audi plus tard.

Mais je me pose effectivement la question, qu est ce que c est outils de mesure peuvent apporter a mon travail ? Je suis tres curieux. Dans notre systeme, cad celui ou je ne monte que les SFX "A" ( tandis qu un autre monteles DIA, un autre les SFX "B" et un autre les ambiances), ceci a t il un interet quelquonque ?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 48 invités