VI, concrètement...

Théorie et pratique du montage parole et son, et de la création sonore (sound design).
roubi
-20 VU
-20 VU
Messages : 54
Inscription : 19 mars 2010, 14:52

VI, concrètement...

Message non lu par roubi » 18 août 2017, 14:06

Bonjour,

Je bosse sur des projets plutôt petits, aussi bien en prise de son qu'en post prod : des docus, petites séries, courts… si bien que je ne me préoccupe pas de VI. Quand je mix, je ne rajoute certains foleys que si vraiment nécessaire.
Du coup, je me demande comment cela se passe pour des productions plus grosses qui ont vocation à être doublées dans d'autres langues : comment séparer les bruitages et foleys qui ont été inévitablement enregistrés lors du tournage ?
La version originale est-elle avec les foleys enregistrés en tournage et la VI avec des foleys intégralement préenregistrés ? (du coup les bandes son de la VI et de la VF par exemple ne sont pas les mêmes ?)

Merci pour vos éclaircissements.

Roubi

o-matic
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 177
Inscription : 14 mai 2013, 11:08

Re: VI, concrètement...

Message non lu par o-matic » 18 août 2017, 15:30

les foley du tournage n'existent pas. Ils font partie des directs. Ils sont ecartes le plus souvent au moment de faire une VI et du coup, on doit tout rebruiter. Pas, prises, manip, presence... Sans bruiteur, pas de VI.
Et au final, oui, la VO est la VI ne contiennent pas les memes sons.

roubi
-20 VU
-20 VU
Messages : 54
Inscription : 19 mars 2010, 14:52

Re: VI, concrètement...

Message non lu par roubi » 18 août 2017, 19:33

Et donc sur la VO, la plupart des sons de "foleys" proviennent du tournage ? Je suis souvent impressionné par l'absence ou le très bas niveau des ambiances en arrière plan, genre tournage en ville...

o-matic
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 177
Inscription : 14 mai 2013, 11:08

Re: VI, concrètement...

Message non lu par o-matic » 19 août 2017, 10:52

On essaye de ne pas trop charger les dialogues de sons les environnant. Les micros sont assez directifs et visent les bouches. Ca permet de choisir le volume de ce qui entoure les personnages au mix.
Le bruitage (traduction française de foley) c'est une opération très spécifique qui "resonorise" les interactions des personnages avec l'environnement : les pas, les vêtements, les prises d'objets. Ces sons ne sont pas toujours assez forts dans le micro du preneur de son. On en ajoute presque systématiquement même pour une VO. Ca ajoute une proximité drôlement appréciable. Mais si on vire tous les directs parce qu'on change de langue (VI), alors c'est le désert total. plus de pas, plus de présences... D'ou le besoin impérieux de tout refaire.
Sur les grosses production, la VI est systématique.

roubi
-20 VU
-20 VU
Messages : 54
Inscription : 19 mars 2010, 14:52

Re: VI, concrètement...

Message non lu par roubi » 19 août 2017, 11:21

Merci pour tes réponses o-matic.
Dans les prods sur lesquels je bosse, les sons environnants sont généralement bien présents, trop même régulièrement ! Je suis au 416 et au cmc6+mk41… Je ne rajoute que des bruits de pas de temps en temps, ayant la fâcheuse habitude de foutre de la moquette partout pour amortir la reverb des pièces ou je tourne...

Avatar de l’utilisateur
Brotools
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 1655
Inscription : 28 avr. 2012, 18:17
Localisation : paris
Contact :

Re: VI, concrètement...

Message non lu par Brotools » 19 août 2017, 13:00

On enlève pas nécessairement tous les directs pour faire une Vi.
On peut déjà conserver les scènes non dialoguées en l'état, et on peut décider de garder un max de directs autour de la parole (quand ça ne parle pas), surtout quand le real tient à ses directs (ce qui est souvent le cas).
Le monteur son ou direct prévoit d'ailleurs normalement ce qu'il faut pour boucher les trous (du moins quand il a le temps....).

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 45 invités