Binaural Live

Discussions théoriques concernant le son dans les métiers du spectacle vivant (théâtre, cirque, danse, itinérant, etc.).
Avatar de l’utilisateur
Vlad
Donateur en Bronze
Donateur en Bronze
Messages : 95
Inscription : 22 janv. 2014, 11:11

Re: Binaural Live

Message non lu par Vlad » 14 mars 2018, 21:13

Bonsoir Leyfan,

Merci bien pour ces infos.

Cohérence. J'ai l'impression que c'est le maître mot.

Pour moi, le binaural est une manière de faire oublier la médiation technique : si quelqu'un vient me chuchoter à l'oreille, je ne veux pas que l'illusion soit trahie par un plancher de bruit audible, que le niveau sonore de cette voix ne soit pas "juste" ou le timbre pas "naturel", typiquement. Ça correspond à ma façon d'appréhender le son et à mon propos artistique.
Donc, je n'utilise que des prises de son en 96K issues d'un mannequin équalisé champ diffus, tournées avec un proto de préamp bien silencieux, mixées avec une dynamique de 50dB et tout ça. Donc, je mets en œuvre un système de casques en filaire avec des DAC en 96K au plus près des auditeurs, une phase impec, des casques fermés et je suis content de pouvoir passer le moindre pet de mouche nickel. C'est cohérent.
Mais ça me paraît tout aussi cohérent, vu le dispositif scénique de Passage, d'employer des casques sans fil "un peu sourd et médium" (mais qui s'équalisent). C'est bien l'efficacité globale et l'impact sur le public qui comptent au final. Vous le dites bien : au final, c'est efficace.
Je crois que l'auditeur se débrouille avec n'importe quelle proposition cohérente.
On aura aussi besoin du sans fil pour des publics debout ou en mouvement.

Simon McBurney, avec son spectacle The Encounter" met en oeuvre 600 casques câblés sur des amplis analogiques : genre 3 personnes pour vérifier les gains et le branchement, un à un, des casques.
Les Tréteaux de France coproduisent le spectacle Europe Connexion de Mathieu Roy, qui utilise un système Feichter préinstallé dans des gradins ad hoc.
Pour l'instant, nous sommes un peu coincés par la disponibilité des systèmes. Les lieux ne sont pas équipés et il y a peu de loueurs.
Ça s'améliorera avec le temps et à mesure que les créateurs, les compagnies et les ingénieurs seront demandeurs.

Concernant L'examen Moyak, nous l'avons arrêté suite au décès de ma fille ainée il y a un an et demi. Nous avons continué à travailler, mais pour d'autres usages. Je m'intéresse pas mal à ce qui peut se faire en musique en ce moment. Et nous avons plusieurs produits sur le feu chez Feichter qui devraient faire avancer tout ça.

Bonne continuation Leyfan
"En raison de l'indifférence générale, demain est annulé." (anonyme)

leyfan
Donateur en Argent
Donateur en Argent
Messages : 57
Inscription : 04 oct. 2012, 19:31
Localisation : Paris

Re: Binaural Live

Message non lu par leyfan » 16 mars 2018, 11:59

Vlad, merci pour ces précisions / réactions au sujet en évolution toujours... et désolé que la recherche et l'aboutissement sur la création Moyak n'ait pu se poursuivre... la vie très "réelle" est là quelque fois pour nous
ramener à l'essentiel, à l'intime qui forge nos destinées...mais, pour en revenir au "virtuel" qui nous passionne souvent, je serai très intéressé à suivre vos recherches et développement sur la musique avec Feichter...et de mon côté, alimenterai le forum des aspects diffusion des sources dans cette rubrique, très pertinemment initiée par Dorian, "spectacle vivant" et y rajouterai mes expériences en théâtre et muséographie, deux espaces où je suis souvent en questionnements des outils les plus pertinents à développer pour "humaniser" en mouvements, gestuelles concrètes...du geste sonore. à bientôt

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités