Musique de jeu vidéo et SACEM

Les questions juridiques et tarifaires concernant nos métiers.
Avatar de l’utilisateur
laurent_Juillet
-2 VU
-2 VU
Messages : 634
Inscription : 30 juin 2004, 15:49
Contact :

Message non lu par laurent_Juillet »

Cool, c'est le dernier RPG à la mode ici!!

Je voudrais juste ajouter que des oeuvres auquel on n'accorde peu d'importance au niveau personnel rapportent plein de sous parfois, alors c'est toujours délicat de perdre la main sur son répertoire. Illégal en France me semble-t-il en plus. Il y a encore du boulot pour que tout ce bazar tourne rond!! :D
Avatar de l’utilisateur
doudov
-10 VU
-10 VU
Messages : 139
Inscription : 07 mai 2005, 16:20

Message non lu par doudov »

allright. c'est de toute manière le sempiternel débat commencé il y a plusieurs siècles..!

maintenant, je conçois volontiers que l'existence de la SACEM induise certains bloquages. A mon avis, tout le truc est de savoir dans quelle optique on se place.
Et vous savez très bien que le commerce, s'il favorise beaucoup d'avancées, avec une grande efficacité, il ne favorise pas automatiquement la qualité !
Vous reconnaissez que c'est bien de commerce dont il s'agit, avec les points positifs et négatifs qui lui sont inhérents, incident clos pour ma part aussi ! :D

ps : au fait, j'apprécie énormément Mozart (mais je crois que Haydn m'est plus agréable parfois..) ! :)
Avatar de l’utilisateur
bolox
-20 VU
-20 VU
Messages : 4
Inscription : 13 mai 2007, 16:00

Message non lu par bolox »

Bonjour,
Je voudrais savoir a combien environ les compositeurs facturent leurs musiques libre de droit ?
Avatar de l’utilisateur
heral
0 VU
0 VU
Messages : 1645
Inscription : 09 mars 2004, 21:16
Contact :

Message non lu par heral »

doudov a écrit :
- soit il s'inscrit dans un système où la propriété artistique ne lui est plus du tout reconnue
je n'ai peut etre pas une grande experience du systeme du copyright (un compositeur sacemesque se doit d'apporter la totalité de son oeuvre à la sacem) mais à aucun moment j'ai eu l'impression de ne pas etre reconnu pour mon travail.
je suis credité au generique du jeu sur lequel j'ai bossé, avec mon nom et pas un pseudo, quand Jack Wall m'appelé chez moi, il a pas parlé à un vendeur de lunettes dolce & gabanna, il a téléphoné en tant que compositeur à un autre compositeur.
combien de compositeurs de musique de films americains te sont inconnus lorsque tu vas voir un film.
que je sache, john williams n'est pas adherent à la sacem. (enfin, pas directement, il doit avoir un "petit" sous editeur pour prendre un peu de spinnette)
je ne comprends pas pourquoi en ne passant pas par la sacem , on ne serait pas reconnu comme compositeur, mais comme commerçant.
mais tu as vecu peut etre une experience douloureuse...

portal est decidement un grand musicien :wink:
Avatar de l’utilisateur
heral
0 VU
0 VU
Messages : 1645
Inscription : 09 mars 2004, 21:16
Contact :

Message non lu par heral »

laurent_Juillet a écrit : Je voudrais juste ajouter que des oeuvres auquel on n'accorde peu d'importance au niveau personnel rapportent plein de sous parfois, alors c'est toujours délicat de perdre la main sur son répertoire.
pas faux laurent, à condition d'être seul proprietaire des droits.
ce qui pour 80% de mon boulot, n'arrive jamais, edition oblige.
Avatar de l’utilisateur
laurent_Juillet
-2 VU
-2 VU
Messages : 634
Inscription : 30 juin 2004, 15:49
Contact :

Message non lu par laurent_Juillet »

C'est vrai.
Avatar de l’utilisateur
doudov
-10 VU
-10 VU
Messages : 139
Inscription : 07 mai 2005, 16:20

Message non lu par doudov »

heral a écrit :je ne comprends pas pourquoi en ne passant pas par la sacem , on ne serait pas reconnu comme compositeur, mais comme commerçant
ce n'est pas qu'en ne passant pas par la sacem tu ne sois pas reconnu comme compositeur, pas du tout.

C'est qu'en ne passant pas par la sacem, tu entres dans un système qui est avant tout régi par les lois du marché, que tu le veuilles ou non ; alors c'est vrai, parfois, les lois du marché font que le talent réel est reconnu, mais c'est loin d'être une relation directe, évidente, et fréquente, il suffit d'allumer la télé pour ça. Jusque là, tu me suis je pense. :)

Or, le monde du jeu vidéo, même s'il regroupe (je le suppose) des gens plus passionnés que celui de la musique, est quand même (et ça le sera de + en +, je le suppose encore) fortement commercial, ça n'arrête pas de bouger, 2 des 4 grosses consoles de jeux sont fabriquées par des multinationales (Sony, et Microsoft), etc etc..

Ainsi donc, en bossant pour ce secteur, tu es avant tout reconnu comme "commerçant" (tu vends ton savoir-faire : tu vends quelque chose), et seulement après comme compositeur ; mais attention, il y a nuance : tu es reconnu, en quelque sorte, comme "artisan compositeur", ce qui a des avantages tels ceux que tu as cités - et bien d'autres je suppose,
mais PAS comme "compositeur pur" (à prendre avec des gros guillemets !) avec tout ce que ça implique !
Je veux dire par là : je ne suis pas forcément plus pour l'une ou pour l'autre des solutions, que les choses soient claires, et c'est d'ailleurs pour ça que je proposais à Isildur 2 solutions : par contre, il me semble évident que le rapport à la musique composée est fatalement différent selon que l'on se place dans le cas du "compositeur artisan", ou dans le cas du "compositeur pur".
Et puis justement, quand tu trimes pour rendre le meilleur de toi-même afin de donner à un projet de jeu vidéo une chance de sortir du lot, tu devrais pouvoir être en droit de toucher plus s'il fait une bonne vente ! sinon, ça veut dire que ton boulot n'est pas plus reconnu..
..et puis il y a le copinage, et le vol de talent : qu'on ne vienne pas me dire que le monde du commerce (car c'est bien de ça dont il est question) est un monde où l'on fait attention à toi : le monde du commerce est celui de la raison du plus fort, jusqu'à preuve du contraire.
J'ai eu une expérience douloureuse, ça c'est vrai, mais c'est justement parsque c'est la loi du plus fort qui prime dans le monde du commerce que j'ai du menacer de baston des c......ards de producteurs pour récupérer une misère de thune. Et ça a fonctionné, comme quoi..

Bon, Je schématise à mort entre les 2 systèmes en présence, mais c'est surtout pour élargir un peu ce débat : pour être honnête, et pour conclure, nous avons deux systèmes de fonctionnement différents, qui ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients : comme je le disais plus haut, tout le truc est de savoir dans quoi on met les pieds.
Et ensuite, on assume, tranquillement.

Mais je sais par expérience que le commerce est avant tout un monde de jungle. Sinon, ce serait de la faute aux gosses d'Afrique (et d'ailleurs aussi...) de crever la dalle..... :? j'extrapole pas tant que ça..

heral a écrit :portal est decidement un grand musicien :wink:
eh oui, le mec joue aussi bien du Mozart que du Boulez. Chapeau bas, je te le concède. :)
Avatar de l’utilisateur
heral
0 VU
0 VU
Messages : 1645
Inscription : 09 mars 2004, 21:16
Contact :

Message non lu par heral »

doudov a écrit : C'est qu'en ne passant pas par la sacem, tu entres dans un système qui est avant tout régi par les lois du marché, que tu le veuilles ou non ;
doudov, quand tu es diffusé sur canal+ à 20h30 ou sur la 5 à 15h30, tu crois que tu n'es pas dans une economie de marché?
et c'est la sacem qui decide lors des AG du montant que tu vas toucher pour une minute de musique originale.
quand tu vends 85000 dvd et que la sdrm negocie avec l'editeur video le prix que tu vas toucher à l'unité, tu crois que tu es pas dans une economie de marché?
allons, soyons serieux !


doudov a écrit : Or, le monde du jeu vidéo.../... en bossant pour ce secteur, tu es avant tout reconnu comme "commerçant" (tu vends ton savoir-faire : tu vends quelque chose), et seulement après comme compositeur ; mais attention, il y a nuance : tu es reconnu, en quelque sorte, comme "artisan compositeur", ce qui a des avantages tels ceux que tu as cités - et bien d'autres je suppose,
mais PAS comme "compositeur pur"
je te promets que je ne comprends toujours pas ton point de vue.

chaque fois que je travaille je passe un contrat de commande.
pour la cession des droits d'execution , de reproduction, pour une prime de commande, je perçois une somme d'argent.
ce sont des droits d'auteur !!!!
donc si j'ecris de la musique.
je suis compositeur
je suis affilié aux agessa pour ma maladie, pour ma retraite.
apres je suis aussi artisan
je suis aussi commerçant,
je suis ce que tu veux 8)
Avatar de l’utilisateur
laurent_Juillet
-2 VU
-2 VU
Messages : 634
Inscription : 30 juin 2004, 15:49
Contact :

Message non lu par laurent_Juillet »

doudov a écrit :C'est qu'en ne passant pas par la sacem, tu entres dans un système qui est avant tout régi par les lois du marché, que tu le veuilles ou non ; alors c'est vrai, parfois, les lois du marché font que le talent réel est reconnu,
Si la Sacemn c'est pas la loi de marché qu'est ce que c'est alors!!??

Il me semble bien que tout les sociétaires ne touchent pas les même sommes sur chaque répartition. Et bizarrement, ceux qui touchent le plus sont aussi les plus diffusés.

A cela j'ajouterai qu'en plus de leurs droits, ils ont été payés pour la production de la musique. Voir des primes de commande pour musique originale.

Je veux bien céder mes droits, mais à condition d'être payé en conséquence de ce que mon travail va rapporter derrière, cela me semble juste. C'est souvent loin d'être le cas. Alors la Saceme fait partie de la balance pour l'instant, je pense que c'est bien. Ne pas vouloir rémunérer les droits d'accord, mais il ne faut pas en profiter pour exploiter les gens.

La qualité n'a rien à voir là dedans, on parle de boulot là.
Avatar de l’utilisateur
doudov
-10 VU
-10 VU
Messages : 139
Inscription : 07 mai 2005, 16:20

Message non lu par doudov »

bon, le sujet fait débat, on l'aura tous compris :lol: :)

je souhaitais juste enfoncer une porte ouverte en disant que "rémunération SACEM" ou "rémunération sur le coup" étaient 2 choses bien différentes. D'ailleurs, si ce n'était pas si important, ça ne ferait pas autant débat, non ? :)

et c'est précisément ce que je souhaitais "expliquer" (je me suis certes très mal exprimé !) à Isildur : que suivant le système qu'il va privilégier, ça va induire une démarche et un mode de fonctionnement très différent.

bonne nuit

edit : je ne suis pas pour l'éradication du commerce, bien au contraire, mais je suis pour un monde où il y a un minimum de règles, et la sacem est là pour ça, en tant que balance, comme le suggère Laurent, un peu plus haut.
après c'est sûr, si vous trouvez que ça bloque encore trop, vous pouvez aussi faire à votre manière, à la pige.
..mais on a vite fait de supprimer les règles, et je ne souhaite l'anarchie à personne. Il y a aussi les USA ou la Chine, pour plus de fluidité dans l'économie. Mais je vous les laisse, ces 2 puissances. :?

je clos réellement le dialogue sur ce point, et vous informe que je tenterai de mieux exprimer ma pensée la prochaine fois. :)
Répondre