Mastering: normalisation et autre

Théorie et pratique de cet art méconnu, tous supports.
Avatar de l’utilisateur
cheto
Membre bugué
Membre bugué
Messages : 1503
Inscription : 24 févr. 2005, 01:33
Localisation : colombia (cali)

Mastering: normalisation et autre

Message non lu par cheto »

faut t'il normaliser a 0db un mix avant mastering sous wavelab?
merci
Avatar de l’utilisateur
Stef
-10 VU
-10 VU
Messages : 106
Inscription : 17 oct. 2005, 04:42
Localisation : Nice
Contact :

Re: normalisation

Message non lu par Stef »

J'aurais plutôt tendance à taper à -0,3dB, histoire d'être sympa avec les platines CD qui on des convertisseurs un peu cheap.
Et puis, ça ne feras pas grande différence.
On est bien d'accord, hein, nous parlons bien là de "mastering" et non pas de pré-mastering.
Avatar de l’utilisateur
biton
-2 VU
-2 VU
Messages : 711
Inscription : 07 mars 2005, 18:04
Localisation : +33

Message non lu par biton »

je croyais que la seule chose qu'on fait pour le "vrai-mastering" (après le pré-mastering) c'est de faire des statistiques d'erreur et de créer le "glass master".
y a autre chose ?
faut quand-même limiter au prémastering non ?
Avatar de l’utilisateur
xyz
0 VU
0 VU
Messages : 1841
Inscription : 05 févr. 2005, 21:43
Localisation : Suisse
Contact :

Message non lu par xyz »

non non cheto avant mastering tu ne fais rien et surtout pas une normalisation par pitié. L'ingé en mastering ne sera pas très heureux, il s'occupera lui de "normaliser" ton produit c'est son métier et c'est une étape primordiale.

Il faut faire ton mix ne pas trop taper haut donc laisser une marge et surtout pas de normalisation et autre plug en insertion sur la tranche master genre L2 et consors ... (marge de 3 dB c'est parfait)

a+ amigos
Powermac G5 / 2X2 GHz - 2Go RAM - DVD-+RW 16X Lacie externe FW - MOTU 2408MK3 - Mackie control - DP 6.02 - UAD-1 + autres machines, micros et accessoires de studio...
MacBook intel Core Duo 2.0 Ghz - 2Go RAM - scanner, imprimantes...
des occasions audio ? c'est par ici !
Avatar de l’utilisateur
Dorian
Fondateur
Fondateur
Messages : 14403
Inscription : 17 juin 2003, 18:21
Localisation : Clamart
Contact :

Message non lu par Dorian »

Le pré-mastering est un terme qui n'existe pas dans l'industrie musicale. Il y a le mixage en studio, puis le mastering.
Le pré-mastering est une étape qui est venue s'insérer entre les deux (pour ne pas dire se substituer à la deuxième), pour les prods à petits budget, dont les décisionnaires ne bitent en général rien à l'étape du mastering, et s'attendent à avoir un produit "fini" dés la sortie du studio de mix...

Donc s'il y a un véritable mastering, comme le dit XYZ, faire son mix au mieux, et laisser les feuilles de l'ingénieur en mastering faire le reste. A savoir que le simple fait de normaliser un mix "abime" le signal original.

S'il n'y a pas de mastering, par contre, rien ne t'empêche d'utiliser des outils comme Ozone ou autre. Et là, l'ingénieur en mastering (il faut de toute façon passer par lui pour obtenir le master) se contentera de faire ce que décrit Biton, une simple étape technique, donc pour bcp moins cher.

En tout cas c'est comme ça que je vois les choses.

Bye.
Avatar de l’utilisateur
Kemi
-10 VU
-10 VU
Messages : 183
Inscription : 27 avr. 2006, 14:00
Localisation : Rennes/Toulouse

Message non lu par Kemi »

Et si dans le même temps tu peux éviter de compresser le master, l'ingé de prémaster n'en sera que plus efficace. C'est vrai qu'en général les dernieres etapes que l'on peut encore qualifié d'artistiques, et qui touchent a la dynamique de ton signal, doivent être faites dans les meilleurs conditions et par quelqu'un dont c'est le métier. Mais le mastering en lui-même ne s'occupe plus du contenu de ton signal. On vérifie le taux d'erreur a la gravure, et au dessous d'un certain seuil, valide pour presser a la quantité désiré.
Avatar de l’utilisateur
xyz
0 VU
0 VU
Messages : 1841
Inscription : 05 févr. 2005, 21:43
Localisation : Suisse
Contact :

Message non lu par xyz »

désolé kemi mais Dorian à raison le prémastering n'existe pas c'est une pure invention. Le mastering consiste à toucher ton signal (conversion, compression, EQ, limitation, rechauffement, ajout de réverb, nettoyage ....etc...) ensuite édition des départs des fins et autres , édition des PQ codes, des index.... et gravure d'un master final au format red book pret à être envoyer en usine pour pressage.

Un conseil aussi c'est de passer par un vrai studio de mastering, c'est cher mais c'est bon en principe. Ne jamais faire un mastering dans le même studio que le mix c'est pas conseillé. Il faut faire sortir ce mix avant de le finaliser vraiment. Il faut qu'il passe sur d'autres écoutes et surtout sur d'autres oreilles comme c'est d'un ingé en mastering qui lui n'a pas entendu 300 X les titres et qui a l'oreille fraiche sur le produit et qui peux corriger les éventuelles erreures parfois dûes à l'acoustique de la cabine de mix par exemple....

Enfin c'est un long débat, un métier très spécial et passionant.

a+ les amis
Powermac G5 / 2X2 GHz - 2Go RAM - DVD-+RW 16X Lacie externe FW - MOTU 2408MK3 - Mackie control - DP 6.02 - UAD-1 + autres machines, micros et accessoires de studio...
MacBook intel Core Duo 2.0 Ghz - 2Go RAM - scanner, imprimantes...
des occasions audio ? c'est par ici !
Avatar de l’utilisateur
biton
-2 VU
-2 VU
Messages : 711
Inscription : 07 mars 2005, 18:04
Localisation : +33

Message non lu par biton »

gravure d'un master final au format red book pret à être envoyer en usine pour pressage
Et quand tu leur envoies c'est sur quel support ?
(fichier ISO ? pas un CD audio quand-même ?)
Avatar de l’utilisateur
cheto
Membre bugué
Membre bugué
Messages : 1503
Inscription : 24 févr. 2005, 01:33
Localisation : colombia (cali)

Message non lu par cheto »

Merci les gars pour les infos.c’est super intéressant.
Au risque de te décevoir xzy je vais faire le masterin moi-même prb de tune oblige et vu que les autres veulent pas lâcher un pesos,donc prise de son+mix+mastering je dois m’y coller,hélas pas le choix j’aurais préfère entre en studio,au lieux de d’enregistre dans un salon et mixer dans ma cuisine avec les casseroles.
Pour le mastering je compte utiliser un L2 et ne pas trop le pousser et avec un ti compresseur de chez waves..et un eq si y a besoin.
Sinon une question je pour le pressage je peut filer un cd graver normalement pour que l’inge fasse le glass master ?
merci
Avatar de l’utilisateur
xyz
0 VU
0 VU
Messages : 1841
Inscription : 05 févr. 2005, 21:43
Localisation : Suisse
Contact :

Message non lu par xyz »

ok cheto je comprend pas de soucis mais surtout bon courage... pour le pressage pas de soucis non plus faut juste pas graver ton master trop vite et pas trop lentement aussi et de toute manière s'il comporte trop d'erreurs il sera refuser par l'usine si c'est une maison de pressage sérieuse...

pour biton clair un cd red book c'est un format de sortie d'un studio de mastering en audio pur ! mais certaines usine doivent accepter d'autres formats mais le plus courant c'est du red book audio. Le seul truc c'est que si tu bosses en 24 bits / 44.1 par exemple donne les fichiers au mastering et non un cd-r audio. Il sera très heureux de recevoir un 24 bits et il se charchera de réduire en 16 et en général pas c'est super bien fait avec de sacré dithering et surtout une sacré oreille. Après le mastering te file un master red book audio et hop tu peux l'envoyer pour le pressage et j'ai jamais eu de soucis mais je travail avec un très bon studio de mastering (www.greenwood.ch) mais faut y mettre le prix. Sinon si tu as vraiment des tunes et une sacré prod alors tu peux te diriger vers de studio genre masterdisk ou serling sound mais là c'est 3 fois plus cher voir plus encore que par chez nous....

a+ et cheto tiens au courant c'est intéressant
Powermac G5 / 2X2 GHz - 2Go RAM - DVD-+RW 16X Lacie externe FW - MOTU 2408MK3 - Mackie control - DP 6.02 - UAD-1 + autres machines, micros et accessoires de studio...
MacBook intel Core Duo 2.0 Ghz - 2Go RAM - scanner, imprimantes...
des occasions audio ? c'est par ici !
Répondre